• 27/29 FROMENTAL-GARE

     Présentation du projet

     Fromental

    Village de 547 habitants situé dans la Haute-Vienne, à la frontière de la Creuse, à 42 kilomètres au nord de Limoges et à moins de 4 heures de Paris par l'A20. Fromental est également desservi par le train (5 trains par jours au départ de Paris-Austerlitz).

    La maison

    Il s'agit d'un vaste ensemble immobilier composé de deux maisons mitoyennes et non communicantes. C'est un ancien hôtel-restaurant situé au bout d'une impasse, à deux pas de la gare, à trois kilomètres du centre du village. Il a fonctionné jusqu'en 2001.
    Chaque maison est construite sur deux niveaux, l'ensemble fait quelque chose comme 900 m2 habitables sans compter les combles qui peuvent (et vont) être aménagées. 

    Des travaux de toiture, de plomberie et d'électricité  sont indispensables. Mais, malgré quelques traces d'humidité et des huisseries en mauvais état, l'ensemble des pièces est resté sain. On y trouve 12 chambres, 8 grandes pièces, 1 cuisine et 2 salles de bain. Il n'y a pas de chauffage.

    Une des pièces est appelée la salle du bal d'Yvette. Les gens des alentours aimaient à s'y retrouver jadis pour danser les dimanches après-midi.

    La cour

    Située devant la maison, la cour, en partie pavée, est délimitée par une haie et quelques marronniers. Elle peut servir de parking. On y trouve un puits, une ancienne bascule et une petite construction en briques et recouverte d'ardoises abritant le mécanisme de la pesée.

    PrésentationPrésentation


     

     

      

     

     

     

     

     

     

    Le jardin

     A l'arrière de la maison, trois petits jardins clos se succèdent le long de la façade. On y trouve des clapiers, une petite grange sur deux niveaux et un immense noyer. Au delà du muret s'étend une vaste et belle pâture d'environ 7000 m2, plate et fermée par une clôture sur trois côtés. Y subsistent un vieux pommier et un merisier. Depuis le printemps, nous y expérimentons un petit potager.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter