• COMPTE RENDU CHANTIER DE JUIN

    De retour de Fromental avec les mains calleuses et la tête pleine de nouveaux projets, nous vous faisons part de l'avancée de nos travaux.

    CUISINE. Nous avons mis un coup de propre dans la cuisine. Replâtrage des murs et peinture blanche pour plus de lumière. Il reste un ou deux mètres carrés à fignoler (le plâtre n'était pas sec au moment de notre départ), enduit, ponçage et peinture, ce sera pour la prochaine fois ! Nous avons également réaménagé et repeint l'arrière cuisine malgré l'humidité qui persiste. A terme, il faudra reprendre tout ça, casser le ciment et chauler les murs. En attendant, ça fera l'affaire pour cet été...

    PLOMBERIE. Il y a désormais de l'eau courante dans le bâtiment "Kanterbraü". Le compteur, situé dans le bar, est, semble-t-il, indépendant de celui de la maison et on n'est pas bien sûr d'avoir un abonnement pour ce deuxième compteur. En tout cas, l'eau circule. Plusieurs fuites ont été repérées et réparées, qulelques circuits ont été fermés mais l'eau arrive désormais dans les chambres à l'étage, la salle de bain (oui, la douche fonctionne) et même dans le bloc sanitaire situé sous l'escalier de la salle de bal (oui, oui, là aussi, la douche fonctionne). Par contre le circuit d'eau chaude a été coupé dans cette dernière partie. Il y a donc théoriquement (on pense que la ballon d'eau chaude situé dans le cellier est en état de marche) de l'eau chaude dans la douche à l'étage et dans une chambre. Pour le reste, on fera avec l'eau froide. L'idée est cependant d'installer un chauffe-eau à gaz indépendant dans le bloc sanitaire.

    ÉLECTRICITÉ. On a prévu de tirer un câble électrique entre l'entrée côté jardin et le bâtiment "Kanterbraü" à travers l'arrière cuisine et le cellier mais on a manqué de matériel pour aller jusqu'au bout (mèche trop courte pour traverser les murs). L'idée est de disposer d'une prise de courant au rez-de-chaussée et à l'étage du bâtiment "Kanterbraü" sans avoir à reprendre entièrement le circuit électrique de ce bâtiment.

    MAÇONNERIE. L'humidité persiste dans toutes les pièces du rez-de-chaussée. Il s'agit de remontées capillaires (un type de l'assurance dépêché par Philippe est venu confirmer notre intuition) qui gorgent les murs d'humidité. A l'origine, tout le bâtiment était posé sur un vide sanitaire (espace vide permettant à l'air de circuler librement sous les planchers) permettant de ventiler la maison par en dessous. Malheureusement, les sols de la cuisine et des pièces situées côté jardin ont été cimentés et les aération suprimées. Du coup, l'air ne circule plus et les murs gardent l'humidité. Pour venir à bout de cette humidité, nous n'avons d'autre choix que de remettre en service ces aérations même si elles exposeront davantage la maison aux courants d'air froid pendant l'hiver. Nous avons commencé à le faire entre le salon (la pièce ou la cheminée fonctionne) et la pièce dont le sol est recouvert de lino. Par ailleurs, pour assécher les murs, il nous faut les débarrasser de leurs lambris, ciment, plâtre et autres revêtements qui emprisonnent l'humidité. C'est chose faite en grande partie dans le salon qui a été explosé par les coups rageurs de Philippe au burin. La même chose devra être faite dans la pièce au plancher pourri derrière la cuisine.

    L'humidité vient aussi de l'extérieur avec des infiltrations constatées au pied des façades et par les fissures présentes sur tous les murs extérieurs. Miguel a recimenté une partie d'entre elles (tour de fenêtre de l'arrière cuisine notamment) et Philippe a déagagé la terre sur le côté de la maison face au granges mais c'est tout le tour de la maison qu'il faut revoir. Il faut bien comprendre que la maison est posée dans un creux au bas du grand terrain qui fait ruisseler ses eaux de pluie. De plus la terre est argileuse et garde l'humidité. C'est super pour la végétation mais mauvais pour les fondations de la maison. On soupçonne même que l'eau forme une véritable rivière (à peine souterraine) et alimente le puits entre la maison et les grandes granges. Nous sommes donc particulièrement exposés et aurons toujours du mal à assécher la maison.

    CHAUD, CHAUD, CHAUX DEVANT... ET DERRIÈRE AUSSI. Une solution pour traiter l'humidité de la maison est la chaux en intérieur et en extérieur. Cela nécessite la mise en oeuvre de grands chantiers collectifs. Nous en reparlerons...

    RÉCUP'. D'abord moult merci à Jérôme qui nous a prêté son p'tit camion ! Nous avons ramené cette fois 2 canapés, un matelas, un tapis, une commode, un piano à gaz et deux grands éviers. Faute de place nous avons dû abandonner un fauteuil et quelques meubles et différer la descente d'une grande hotte de cuisine chez Jérôme. Sur place, nous avons récupéré deux lits complets (2 places) et un troisième canapé auprès des parents de Manue. On commence donc à être très confortablement installé. Il nous manque encore cependant pas mal de rangements (étagères, placards, commodes) et plein d'autres choses, mais, petit à petit, les pouces verts font leur nid.

    FAUNE LOCALE. Tiens, à propos, un couple de rouge-queue a fait son nid derrière le volet de l'une des chambres, cinq oisillons y grossissent tranquillement. Dans les petites granges, ce sont les petits des hirondelles qui piaillent à notre approche. Il y a aussi une salamandre qui habitait dans le crépi de la façade mais Miguel lui a fait parvenir un avis d'expulsion. Les crapauds et les grenouilles prospèrent dans nos canalisations. Les souris, quant à elles, sont bien heureuses de voir la maison de nouveau habitée... Les taupes, elles, ne se posent pas de question et continuent de dévaster prairie et potager.

    POTAGER. Les limaces et les fourmis ont bien bouffé, merci pour elles. Quelles maigres pousses de roquette, de carrottes, de cerfeuil et de navet tentent de survivre mais le potager n'est pas très joyeux. De plus les fougères, véritables maîtresses des lieux reprennent du terrain dès qu'on a le dos tourné. Il va falloir se battre ! Philippe a planté des fraisiers, espérons qu'il restera quelques fraises à se partager en juillet ! Le cerisier est couvert de petites cerises un peu sûres, pas encore mûres au moment de notre départ, certainement trop mûres pour tous ceux qui arriveront en juillet. Le pommier promet une fameuse récolte cet automne, il est plein de petites pommes qui ne demandent qu'à grossir. Le noyer, lui, prend des forces et étend sa ramure sur les petits jardins. Il a déjà fleuri et les noix, au bout des branches, font leur apparition.

    FOIN, SUITE ET FIN. Denis Lamardelle est venu faucher et récolter le foin sur le grand terrain. Il traite, nous a-t-il dit, avec 28 propriétaires qui, comme nous, lui confient le fauchage de leur parcelle. 11 balles de foin chez nous, une paille au regard de l'appétit de ses nombreux moutons. Il a bien reçu notre recommandé mais ne souhaite pas signer de contrat d'aucune sorte. La parole donnée y suffira. Libre à nous de poursuivre ou pas cette "collaboration".

    VIE DE QUARTIER. On n'a pas eu le temps d'aller boire un verre au Vieux Soldat... On ne sait donc rien des potins du quartier. Alain et sa femme sont passés à l'improviste pour une petite visite amicale et sympathique. On parle d'un possible concert cet été... On n'a pas eu le temps non plus d'aller voir le maire mais Sandrine a prévu de le faire la semaine prochaine. L'antenne relais est toujours là, le maire s'est, parait-il, fendu d'une lettre à qui de droit pour se plaindre du non respect du cahier des charges initial mais nous avons, en la matière, affaire au grand méchant loup, alors...

    PANIERS-REPAS. Un grand merci merci à celles et ceux qui ont garni nos paniers !

     


  • Commentaires

    3
    annefromental Profil de annefromental
    Vendredi 21 Juin 2013 à 20:25

    Merci pour ce riche et précis compte-rendu, ça donne envie d'y être et de continuer... à tout bientôt!

    2
    samia fromental Profil de samia fromental
    Vendredi 21 Juin 2013 à 06:21

    super compte rendu! j'ai eu l'impression d'y être!!!

    merci pour tout ce boulot!

    1
    PaulCa Profil de PaulCa
    Jeudi 20 Juin 2013 à 23:12

    Merci à tous les trois pour ces avancées! j'espère que vous avez quand même profité du bon air!

    Vous devez être connecté pour commenter